Au théâtre

Speaker : Ce soir nous sommes donc en compagnie du Sous-Lieutenan d’ès Pontif C’estbiença? C’est bien ça ,on vient de me faire un signe d’approbation Le Sous-Lieutenand va donc nous parler des sorties théâtrales qui ont retenu son attention.
Sous-Lieutenand’ès Pontif : (Un sinistre personnage encagoulé hoche la tête de l’autre côté de la table) Oui, bon soir à tous, je vous remercie de m’avoir invité ce soir sur le plateau de Des Mots et des masques, c’est bien ça ?
Speaker : C’est bien ça !
Sous-Lieutenand’ès Pontif : Oui alors cette semaine je suis allé voir une mise en scène… : moderne !
Speaker : Ouhla!
Sous-Lieutenand’ès Pontif : (rire) C’est le cas de le dire ! Donc, une mise en scène moderne de The World Jones break, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on n’a pas été déçus !
Speaker : Ah oui ?
Sous-Lieutenand’ès Pontif : Ohlalala! Dès le début on est dans l’ambiance : l’actrice principale (qui jouait donc la femme du flic) Habillée ! Bon, alors on s’est regardé, très surpris
Speaker : Ah mais ils font souvent ça maintenant !
Sous-Lieutenand’ès Pontif : Oui, il paraît. Enfin, « maintenant » ça fait trente ans qu’ils essayent de nous choquer, à force ça ne choque plus personne. enfinBon !, c’était n’importe quoi. ça n’arrêtait pas de rester debout à déclamer le texte, toujours habillé, à un moment y a quand même un acteur qu’est rentré tout nu on s’est dit ah enfin ! Ils vont commencer à faire des coupures dans le texte, à sauter, euuuu commed’habitudequoi, mais non ! Ils sont restés là comme ça, tout mous, à jouer le texte tel qu’il était écrit. C’était vraimennnnt dans l’air du temps… Enfin comme on veut faire maintenant, mais ça marchait pas du tout!
Speaker : (sa voix mielleusograve se pare de l’espièglerie pour ce trait d’esprit) Et cet acteur tout nu alors ?
Sous-Lieutenand’ès Pontif : Ah oui ! Alors oui, y avait ça à un moment vers la fin de la première moitié, y a un acteur qui est rentré tout nu mais en fait il s’est habillé sur scène
Speaker : Ohohooh
Sous-Lieutenand’ès Pontif : Ouaisouais, dans une sorte deûûû (il cherche la formule exa’) mise en abîme des choix esthétiques quoi, une pétition de principe enfin je ne sais pas j’ai vraiment pas compris ! De toute façon je n’ai rien compris à ce truc alors
Speaker : Et les gens , le public , comment ils ont réagi?? Qu’est-ce qu’ils en ont pensé ?? Certains ont eu l’air d’aimer??
Sous-Lieutenand’ès Pontif : Oh ba comme d’habitude dans ce genre de chose : quelques grands-mères sont parties un jeune couple qu’étais assis devant… Du coup, j’ai pu me rapprocher et du coup j’ai vu que quand même ils avaient pas de chaussure (rires). Puis bon, à la fin y a toujours des gens pour applaudir et se lever genre « Oh ! une révélation! » enfin! Bon, c’est pas nouveau des gens qui font leurs intéressants au théâtre dès qui y a un truc qui se veut un peu expérimental… Enfin je me demandais quand même si ces gens n’étaient pas payés pour applaudir parce que là quand même ils avaient fait fort ! (hohoho!) non mais enfin des gens habillés si je veux j’en vois tous les jours dans la rue moi, on ne va pas s’enthousiasmé d’avoir payé six euros euuuu pour voir des gens comme d’habitude ! Enfin, bon.Donc si un ami vous propose d’aller voir The World Jones breack avec Bernadette Machoui : n’y allez pas !
Speaker : N’y allez pas vous verrez des gens habillés ! (rires) C’est quand même curieux cette manière de faire du théâtre habillé, vous ne trouvez pas ?, je veux dire, systématiquement !
Sous-Lieutenand’ès Pontif : Oh ba ! Ils feront ça encore une dizaine d’années, parce que ça commence à durer là, puis la mode passera et ils referont du théâtre comme avant après !
Speaker : (leur rire s’étouffe tranquillement)Comme d’habitude je remercie notre invité d’avoir été avec nous. Nous remercions également le conseil Régional NordPasdeParis, les équipes techniques du théâtre de la monarchie de Juillet de nous accueillir dans ce très beau bâtiment.
Sous-Lieutenand’ès Pontif : Oui, où le metteur en scène Ramadi Remue à fait ses premiers pas sur scène !
Speaker : Ah oui ? Ohjesavaispas !…
Sous-Lieutenand’ès Pontif : Oui, avec Germaine Fabien en Eurydice !
Speaker : Eh bien c’estrèsintéressantouça ! Donc! nos partenaires la banque prolétaire, le crédit limousin et le syndicat des entrepreneurscultivés, francethéâtre et francecinémaaaaa Jevérifiquej’aioubliépersonne, c’est bon tout le monde est là ! Sans transition, il est 20h05 tout de suite, le 8/10 avec .Caroline Pimpon.

ès Pontif poiei this

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.