Principes

Il convient de n’avoir le moindre principe et de se méfier des hommes qui en affichent. Car nous ne les érigeons que pour expliquer ces actions et ces choix sur lesquels nous avions éprouvé le besoin de revenir. Dès lors nous pensons être intrinsèquement, immuables, puisque nous agissons selon des principes qui régissaient déjà notre action passée (selon l’examen que nous dressions de nos actions).
Qu’un tel examen fut, ou non, complaisant n’a que peu d’importance.
Aussi, ce qui suit dit l’action et non la raison.

Réfuter l’irréfutable Réfléchir l’irréfléchi Accepter l’inacceptable Défendre l’indéfendable Soutenir l’insoutenable Exprimer l’inexprimable et Réfléchir l’irréfléchi Accepter l’inacceptable Défendre l’indéfendable Soutenir l’insoutenable Accepter l’inacceptable Défendre l’indéfendable Soutenir l’insoutenable Accepter l’inacceptable Manger l’immangeable, boire l’imbuvable Défendre l’indéfendable Réfuter l’irréfutable Réfléchir l’irréfléchi Accepter Soutenir l’insoutenable pleine respiration Exprimer l’inexprimable et inspiration extirper l’inextirpable Faire l’infaisable Contraindre l’évanescent Détruire l’indestructible Fondre le solide Changer l’immuable N’oublier l’inoubliable Sacrifier l’essentiel, oublier l’inoubliable « Nizan Paul, La Conspiration [1938], Gallimard, « folio », 1973renverser l’irréversible »Nizan Paul, La Conspiration [1938], Gallimard, « folio », 1973 élaborer le spontané et mystifier le rationnel Trouver l’introuvable Atteindre l’inatteignable expiration Étreindre l’intangible et Éteindre expiration l’inextinguible Souffler les braises pour tourmenter le paisible Consommer l’imputrescibleContempler l’invisible puis appaiser l’intranquilleDésirer l’indésirable bouger l’immobile = mouvoir l’étagère et challenger le plancher Retenir l’éphémère surtout Retenir l’éphémère surtout  Perdre l’éternel franchir le seuil en ignorant l’étape Comprendre l’irréalisable et repéter l’oxymorique Aimer la laideurse réjouir du malheur en manger le fruit par la racine Faire l’infaisable Réfuter l’irréfutable Accepter l’inacceptable Exprimer l’inexprimable et extirper l’inextinguible Consommer l’imputrescible Contempler l’indésirable Retenir l’éphémère surtout Perdre l’éternel Comprendre l’irréalisable Contraindre l’évanescent pleine respiration Détruire l’indestructible Fondre le solide Fondre le solide Détruire Fondre Raisonner l’irraisonné Penser l’impensable
Panser la blessure constamment rouverte à force de sel
Contenir l’hémorragie à grand renfort d’eau la noyer

Telle, est la voie de la sympathie universelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.