Catalogue

Ce soleil zénithal éblouirait n’importe qui. N’importe qui d’autre que l’homme, dont les yeux verts sont protégés par des rides brunes et tannées, presque aussi fascinantes que son regard millénaire. Le reste de sa peau est à la frontière entre le cuir et le cuivre ; nu, il pourrait faire corps avec cette planète rocailleuse qui est la sienne et celle de ses pères avant lui. Une terre irrégulière qui dessine comme les sillons d’une main. De cette terre, s’extraient des turgescences noueuses et végétales, sorte de miracle dans ce paysage sec. Seuls éléments verticaux, l’homme et les arbres, vivent ici dans une union plus que centenaire. Les arbres offrant leurs fruits miraculeux, les hommes les chérissant tout en même temps comme leurs fils et comme leurs aïeux. Ces petits fruits verts et oblongues concentrent à eux seuls l’âme d’un pays et l’esprit des hommes qui y vivent. Avant d’être nourriture du corps, ces olives sont l’essence d’une spiritualité primitives.

Venez goûter les meilleures huiles d’olive du monde. Issues de l’agriculture biologique éthique et responsable, elles portent les noms des meilleurs chefs de la planète. Vous pourrez découvrir toute notre gamme dans notre réseau d’épiceries fines partenaires.

 

Au-dessus le soleil, au-dessous la mer basaltique qui remue les fonds, atomisent la roche en millions de cristaux telluriques. Il y a longtemps, que les hommes tentent de l’apprivoiser en contemplant ses blancs remous. Une danse belliqueuse ne cesse d’agiter leurs esprits retords. C’est lors de l’une de ces formidables transes de l’esprit qu’ils eu l’idée de la faire sécher, cette onde sauvage, de la canaliser et de l’immobiliser, dans ces grandes piscines qu’ils ont faites construire. Parquer l’océan et tenter de l’assoiffer avec la complicité du soleil, voila la grande idée. Et comme toujours, les hommes aiment récolter le produit de leur crime afin d’en tirer du profit. Fiers, ils disent avoir réussi à solidifier l’écume, comme un alchimiste en aurait fait des larmes de tout un peuple. Depuis, à dos de bestiaux ou à l’arrière de grandes remorques, le sel se voit définitivement séparé de l’eau. Mais toujours l’eau reste salée, comme un pied de nez à l’ouvrage orgueilleux des hommes.

28.75 euros le kilogramme, fleur de sel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.