À l’heure où l’Agora est pleine

19h02

« h.un BisOUnours. À la voix grave légèrement veloutée un jeune homme noir (peut-être Hubert ou bien Jack-le-Black) prend d’abord la parole “h.un BisOunours” (il me dit).Chui pas un BisOunours. Il enroule le mot d’un mépris finement dosé, sans le retourner tout à fait, il cite sans trahir pose d’emblée et bien le problème. Les BisOUnours ; comme tu dis, Pardon, comme Ils disent [léger rire alors qu’il ramasse sur ses babines le sourire naissant] ils ne viendraient pas le soir après le boulot, !ba oui qu’essse-tu crois ?! J’ai un taf, moi, comme tout le monde. Ah non. Pas comme tout le monde. N’empêche, le bisounours il se ramène pas le soir pour penser la société, dire des conneries, n’empêche, le bisounours quand il voit que le bateau coule il fait rien pour colmater. Ouais le bisounours, il reste chez lui, il regarde la télé, il fait son travail, honnêtementsansdoute, j’dis pas, il promène son chien, proprementsansdoute, j’dis pas, il rentre chez lui : il se pose. Pas de question.Un BIsouNours.
Le bateau coule, un mec meurt devant lui, il s’arrête pas. Tête baissée le mec, jusqu’au bout, pas de problème.
Et quand l’eau lui chatouille les narines, que ses poumons brûlent déchirés par le sel marin, il continue à pas se poser de questions, c’est la faute de quelqu’un d’autre, sûrement pas la sienne. Lui il a fait ce qu’on lui a demandé. Il est pas responsable,le BISounoursAlors, Ouais je pense que là vous avez compris que ce que je suis venu dire ici ce soir c’est que Les bisounours : c’est les autres ! »
[Applaudissement]
On délimiterait par un cercle magique l’espace de la parole. Non à la craie, car gribouiller par terre Dieu sait que c’est mal, mais à la projection de la voix. Si loin va la voix si loin se projette l’estrade imaginaire. Et le public.
Et le public ? Oui, sans doute, car nous sommes plusieurs tapis dans l’ombre à juste écouter ce qui se dit.

19h07 Deuxième tirade

« Je pense que si on est tous là ce soir, c’est qu’on a tous l’idée qu’il faut changer de société. [clapoti de mains puis Ouaiiiiiiis]. Une société de la transition écologique, une société de…l’avenir. Où on serait plus libre et peut-être plus obligé de travailler.De perdre sa vie à la gagner, comme on dit.
Par moment il marque des pauses essayant de retrouver quelques volatiles bribes de l’inspiration du précédent orateur, ou les applaudissements.
Vous savez, je sais pas si vous savez, mais y a un truc qu’on appelle le revenu universel, y a des chercheurs qui bossent dessus un peu partout alors voilà, je voulais juste lancer ça dans le débat. [Ouaiiis] Alors, on a qu’à dire que je vais me mettre là pour parler de ça avec ceux qui veulent discuter. »
[Applaudissement]
Il enjambe la foule dans la direction qu’il a indiqué. Certes, en province moins impressionnant que :
un homme debout dos à une foule de visages, moins déterminés mais terriblement humains, un héros des temps moderne au regard serein et la main rafermie sur un mégaphone dont il tient le micro devant sa bouche
ou sur l’autre page, une jeune femme légèrement, très légèrement métisse levant le poing tout aussi décidée que l’homme, elle aussi, anonyme extraite de la masse, prend la parole et sans doute lorsqu’elle ouvrit la bouche tous tressaillirent de ce qu’elle avait sût dire si sûrement cette vérité dont nous vibrions…
l’article Que faut-il savoir avant d’aller place de la république ? (en 10 points)
Visiblement, pas grand chose

19h12 Recadrage

«Encore une fois, si vous voulez participer inscrivez-vous auprès d’Aurélie, on sera très content de vous entendre. Soyez pas timide, ici on peut tous se dire. [Rire] On est ici, en séance de méditation collective, pour rassembler des idées et inventer. Euh… Je sais pas trop quoi dire d’autre pour meubler en attendant la prochaine intervention… Toujours personne ? Bon [Aller ! Aller !] Merci c’est cool J’en déduis que c’est lui qui avait écrit, avant sans doute qu’ils ne trouvent quelqu’un pour la com’, « un forum au sens athénien » [Rire] On cherche toujours des gens pour écrire des comptes-rendus, des résumés, enfin rien de bien méchant rassurez-vous, pour que tous ceux qui se disent ici ne soit pas perdus, vous voyez Manu là bas, il prend des notes…
Un jeune homme qui parait très grand du fait de son visage éfilé, finement rasé dans sa parka kaki, lève la main. Coucou. Voilààà, c’est bien Manu, montre que t’es content d’être là [rire]. Si vous voulez rendre service n’hésitez pas… Il faut encore que je meuble ? Bon quelqu’un veut parler, ici vous savez y a pas de personnalisation, tout est voté, on est.nous formons vraiment une assemblée horizontale, euuh polycéphale, personne ici n’est représentant de quoi que ce soit alors y a pas de pression à avoir on fait les choses comme elles viennent au coup par coup… » À ce moment un homme se décide, presque d’un bond, (ça faisait un moment qu’il tergiversait, à l’affût, de quelqu’un qui se lèverait) alors [Applaudissement chaleureux]

19h23 Coup de Gueule

« Le vrai problème, et ça les médias le disent pas assez c’est les mecs qui profitent du système ! [léger mouvement collectif de recul , c’est vrai qu’il avait l’air d’un mauvais pauvre] Tous ces connards pétés de tunes qui veulent pas partager ! Y a une chose qu’est sûre si on luttait contre l’évasion fiscale ba la dette serait réglée depuis longtemps ! Puis on s’en fout de la dette sérieux ! Ah non ! Pardon, les actionnaires s’inquiètent ! Le problème c’est pas tant “quelle société demain ?” mais comment, nous, individuellement, en tant qu’individu on peut échapper au système des banques des assureurs etc.… Un homme dans le public n’est pas très à l’aise, un peu passe partout, à la manière dont il avait dit directement Je suis venu pour voir, supposons qu’il s’agit d’un flic infiltré Aujourd’hui les grands débats organisent pas le mode de scrutin, moi ça fait bientôt vingt ans que je vote plus, enfin sauf en 2002 mais c’était vraiment exceptionnel, j’ai préféré épouser l’action militante parce que je pense que venir voter au garde à vous quand ça les arrange de nous appeler, pour finalement s’asseoir dessus… Pardon j’ai hésité à venir parce que je ne parle pas très bien. [Aller !] Enfin, ce qu’on appelle le système au fond, tous, sans trop savoir ce que c’est, je pense qu’il résume ce sentiment que nos « élites » (je met des gros guillemets) viennent tous des mêmes endroits, alors évidemment ils sont potes, ils se rendent services, et font blocs, isolés, coupés du monde, formés par les mêmes à la même idéologie. Il y a déjà quarante ans… Puis ils cessent de vivre plus dans le vrai monde. Leurs valeurs à eux, c’est la vieille France au fond, ils sont tous un peu facho faut pas croire… » Le public commençait à s’ennuyer mais pense Tant de pression que cet à charge s’il n’était cahier serait fusil

19h36 Féministe à voile

«Alors moi j’ai décidé de prendre la parole parce que depuis tout à l’heure on n’entend que des hommes s’exprimer, donc je me suis dit qu’il était temps qu’une femme parle. Je suis juste venue pour dire que j’étais très contente d’être là, car en tant que femme voilée je suis de celles dont on parleet de celles à qui on parle pas alors je suis très heureuse d’avoir pu être là et de pouvoir parler ici, sans me sentir discriminée sans être renvoyée à mes pratiques religieuses. [Ouaiiis. Applaudissement]
Moi

Touchante Muslim Corinne 19h43: Je pense qu’on devrait avoir Le droit d’être des Bisounours [remix (Elle n’était sans doute pas arrivée à l’heure)] On a le droit de rêver et de dire qu’il faut aimer les gens et arrêter de les opposer ! Moi
Exaltée Muslim Corinne 19h43: Je pense qu’on est tous égoaux !

»

[Applaudissement modéré] Le public se lasse des bisounours


Pix’Syvlain [il y a une heure] : J’aime bien regarder tes vidéos, je me sens moins seul quand je te regarde parler de toi, tu parles comme un pote, je pense d’ailleurs qu’on pourrait être pote si on se connaissait en vrai, mais bon je sais que ça n’arrivera jamais. Alors c’était juste pour te remercier de faire ce que que tu fais car tu ne dois pas souvent penser que des gens regardent tes vidéos pour !Lâche ce drapeau!
19h40 !Lâche ce drapeau

« jte dis ! Ou jvais te démonter Les têtes se sont relevées cous tendus pour voir. Un punk à chien (de tout à l’heure ?) agrippe presque le drapeau du militant PCF venu prendre le mik’. Le jeune homme de l’orga s’apprêtait à intervenir quand il est arrêté par sa copine Mais laisse-le ! en arrière plan, l’orga dissensieuse s’interrogeait, scrutait et réfléchissait, à ce qu’il faudrait, ou non, leur autoriser, ce qu’ils pouvaient démocratiquement tolérer De son côté, au milieu, le communiste feint d’abord d’ignorer, puis forcé de réagir s’explique Mon drapeau fait partie de ma prise de parole, j’oblige personne à être d’accord avec mes convictions mais je parle en tant que militant pour que vous sachiez d’où je viens  !J’étais communiste moi aussi ! Jusqu’au jour où j’ai découvert qu’ils fichaient les militants !

Dépité Trotzt’alkeur 19h54: …Moi j’ai jamais fiché mes militants…

»

Du public, s’élève par trois fois, Et si on votait ? À peine entend-il que le médiateur arrache le micro pour s’emparer de l’idée, pour s’exclamer dans un moment de grâce Mais oui votons !
Voyant Amélie lever la main « pour » le drapeau, il lâche T’as le droit de voter toi ? qu’elle prend comme une plaisanterie machiste, elle rit, il développe confus Non mais, comme on est de l’orga je sais pas… [Haussement d’épaules]
Je pense : devra t-on tout revoter à chaque fois ? Lever la main ça nous fatigue Et si les nouveaux sont pas d’accords avec la règle ? La nouvelle majorité écrase la précédente sauvegarde ?

« Pour participer aux débats de façon constructive vous pouvez participer à la commission Fonctionnement. On y parle de démocratie et on prépare les AG. l’ordre du jour… les prises de paroles etc… Venez ! c’est ça la démocratie! »

19h48 Tous ensemble

«Alors, moi je suis pas, militant ni rien, mais j’ai voulu parler parce que j’avais envie de partager mon ressenti, en fait je sais pas trop comment faire mais je sais que… Plutôt joli garçon à la manière d’un étudiant en droit, il articule soigneusement et sa main droite accompagne chacune de ses embardées Si on boycottait déjà tous ensemble, voilà! On pourrait faire ça : un stand où on expliquerait ce qu’il faut boycotter. Moi j’y connais rien mais on pourrait faire ça et coordonner des actions, tous ensemble. Parce que tous ensemble on peut faire plein de chose ! Il se met à résumer la soirée à grand coup de Tous ensemble, ensemble, tousLe public semble convaincu Il finit par lâcher Je sais pas si il y a un porte-parole… Je pense qu’on a bien vu tous ensemble qu’on est nombreux à vouloir faire bouger les choses [Ouaiiiis] il suffit qu’on étende le mouvement et qu’on passe très vite le micro, déçus de ne pas faire office de conclusion »
[Applaudissement]

19h50 Patrick

«Comment tu t’appelles ? — Patrick. [BonnnJOUr Patrickk Rire] — Comment ça va Patrick ? — Ça va bien et toi ? [Rire] — Nickelnickel, dis-moi tu fais quoi dans la vie ? — Chui au chômage pour l’instant alors je me consacre à des activités associatives en attendant de trouver du boulot.
[Applaudissement]
Ce qu’on vit en ce moment c’est la vraie démocratie, la démocratie des places qui pète un peu partout dans le monde où nous découvrons que puisque l’état le fait pas : les citoyens le font ! [Applaudissement] ¡ M. Hollande, ahh il me fait bien marrer M. Hollande [rire] il a dit « On ne fait rien en restant à sa place… » C’est bien vrai. D’ailleurs il en sait quelque-chose : il ne s’est pas bougé, lui !
[Applaudissement]
Nous, rien ne nous fera bouger, on va pas se laisser récupérer, faut pas se laisser überiser. Alors, avec tout ceux qui nous sont sympathiques on va rester et construire ensemble,
qui sont sympathiques on va rester et construire ensemble,et partager…
qui sont sympathiques on va rester et construireet #échanger…
sont sympathiques on va rester et#créer…
sont sympathiques,#développer…
…nos idées sur le théâtre.
 »

ès Pontif poiei this

Commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.